Le riz de Camargue

0

La Camargue dans le delta du Rhône est le principal lieu de production du riz français et sa culture constitue un atout économique majeur au niveau local pour les départements de Bouches-du-Rhône et du Gard.

C’est à Henri IV que l’on doit la culture de riz en Camargue. Dès la fin du 16e siècle, le roi ordonna sa production. C’est l’endiguement du Rhône, qui a permis l’apport d’eau douce à la fin du XIXe, puis le plan Marshall, qui a financé d’importantes infrastructures hydrauliques, pour voir apparaître une riziculture intensive. La culture du riz ne cessera de se développer jusqu’à nos jours, grâce au dynamisme des riziculteurs et des différents centres de recherches et d’expérimentation.

La culture du riz de Camargue a en effet des exigences écologiques particulièrement fortes au niveau thermique et hydrique. Elle demande, par ailleurs, une bonne utilisation des systèmes hydrauliques. L’eau est ainsi pompée dans le Rhône puis envoyée dans de grands canaux, elle est ensuite distribuée par d’innombrables petits canaux  aux rizières.

Le terroir et son  climat privilégié avec de faibles écarts de température, une luminosité intense et un effet bénéfique du mistral contribuent à cette production spécifiquement régionale.  Semés d’avril à mai, dans l’eau ou à sec, le riz est ensuite cultivé sous une lame d’eau quasi-permanente de 5 à 10 cm. Leur croissance, période de grande vulnérabilité, nécessite une attention et des soins constants.

Obtenu dès 1998, le signe de qualité garantit au consommateur la provenance « Camargue » ainsi que la sélection des riz selon des critères spécifiques et renforcés. Un cahier des charges, très strict, permet de définir, pour chaque métier de la filière, les procédures à respecter pour assurer la qualité de la production, la traçabilité des riz ainsi que les techniques de sélection variétales.

L’obtention de l’ I.G.P. en juin 2000 permet de protéger l’appellation “Riz de Camargue” dans l’ensemble de l’Union Européenne. Ce cahier des charges, validé par l’INAO et par la Commission Européenne, définit pour chaque métier de la filière, les procédures à mettre en œuvre afin d’assurer la qualité de la production, l’identification, la traçabilité des riz de Camargue, ainsi que les techniques à développer pour sélectionner les variétés.

En savoir plus sur le riz de Camargue

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.