La seconde édition de la langoustine nouvelle à l’Opportun

0
Langoustine2

Serge Alzérat et Philippe Lemoigne

Le 3 avril dernier, bonne humeur et convivialité étaient de rigueur à « l’Opportun » pour fêter la langoustine nouvelle. Comme ils fêtent le Beaujolais Nouveau, amis et habitués de ce bouchon lyonnais ont répondu à l’invitation de Serge Alzérat.
Initié l’année dernière, l’événement pas du tout « poisson d’avril » lance la haute saison de la langoustine, du 1er avril au 18 août. Printemps oblige, la période de reproduction débute et les crustacés sortent de leur tanière. Moins rares, ils deviennent plus abordables, jusqu’à 8 euros le kilo sachant que le prix moyen à l’année est de 10,70 euros.

En savoir plus sur l’Opportun

 

 

 

 

 

 

Les langoustines : une pêche réglementée

Ce type de pêche est « le métier breton par excellence » selon Philippe Lemoigne, représentant des Pêcheurs de Bretagne. Il n’y a pas moins de 220 bateaux dédiés à la langoustine dans le golfe de Gascogne. Afin d’assurer le renouvellement de la ressource, maillage et quotas sont contrôlés en mer comme à terre. Le chalut doit avoir un maillage de 7 cm minimum même si certains vont au delà, par conviction. Niveau quota, on peut pêcher en France 3 000 tonnes de langoustines. Généralement, entre 90 et 95% sont pêchés. Ce quota varie en fonction de la flottille afin d’équilibrer les capacités de la ressource et d’assurer les possibilités vivrières.

 

Avec Marine Pernelle

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.