Les Fromagers de France mettent le Laguiole AOC en avant

0

Du 28 mars au 5 avril 2015, les Fromagers de France lancent une opération centrée sur le «Laguiole» pour faire découvrir au grand public cette sacrée fourme. Le fromage de l’Aubrac n’a pas été choisi par hasard. C’est l’une des AOC les plus symboliques et les plus vertueuses. Après le camembert de Normandie, et la Fourme de Montbrison, brandir le laguiole comme porte-étendard d’une opération pour que « les bons fromages restent entre de bonnes mains» c’est pour les fromagers faire preuve de résistance contre la fadeur mondialisée des fromages industriels qui grignotent leurs raisons de vivre et leurs fonds de commerce. Comme l’explique Philippe Olivier président de la Fédération des Fromagers de France : «Ce n’est pas le manque de clients, c’est le manque de bons produits à vendre qui me fait peur». L’homme est bien décidé à convaincre que la France est décidément accrochée à ses fromages de tradition. «Vous n’imaginez pas le nombre d’élus qui nous appellent à la demande de leurs administrés pour essayer d’avoir un fromager dans leur commune.»

Cette opération tombe à point nommé pour le métier. Quelques semaines après que les fromagers aient obtenu le statut d’artisan qui devrait leur permettre de mettre sur pied des formations, type CAP, pour distiller un savoir-faire ancestral notamment dans l’affinage.

Grâce à ce type d’opération, les Fromagers de France battent aussi en brèche le vieux cliché inoculé par Jean Dutourd et son roman « Au bon beurre », popularisé par le téléfilm d’Edouard Molinaro avec Roger Hanin. Celui d’un couple de crémiers replets aux joues roses, dormant sur un matelas de billets s’arrondissant crescendo au fil des privations infligées aux Français sous l’Occupation. Encore que, comme le confesse Philippe Olivier, la profession attire encore certains qui pensent qu’un pas de porte transformé en crèmerie est une façon facile de s’enrichir.

1 2
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.