AOP Huile d’olive de Corse, oliu di Corsica

0

En 2014, l’huile d’olive Corse a fêté les 10 ans de son obtention de l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) devenue AOP depuis 2009. « Cette obtention est venue récompenser le travail collectif d’une cinquantaine de récoltants passionnés et attachés à la sauvegarde du patrimoine oléicole insulaire, ainsi qu’à la valorisation de leur huile d’olive. Un signe officiel de qualité qui garantit, entre autre, l’origine – corse – des olives et leur lieu de trituration – la Corse – et récompense la tradition oléicole corse et le savoir-faire de ses hommes » explique-t-on  au Syndicat AOP Oliu di Corsica qui n’a de cesse de conforter l’image de produit d’exception de son huile d’olive et la dimension humaine de sa filière.

Aujourd’hui, 300 communes de Corse sont intégrées dans l’aire de production avec plus de 500 producteurs qui récoltent plusieurs variétés locales d’olives : Sabina, Ghjermana, Zinzala, Capannace … Sur 10 ans, c’est en moyenne 60 % de la production corse qui est passée en Appellation d’Origine avec 188 producteurs adhérents et 24 moulins agréés et 710 ha de vergers d’oliviers en AOP et 124 000 litres de production moyenne par an (soit 3,5 % de la production nationale).

Les olives sont cueillies noires, c’est-à-dire à maturité des fruits. Ce qui leur permet de perdre en amertume et piquant et de dégager subtilement les parfums du maquis corse.

olive-corse1

La coopérative corse de Balagne ne produit que de l’huile d’olive vierge extra en AOP Oriu di Balagna dite de catégorie supérieure. L’huile est obtenue à partir de la chair des olives triturés au Mulinu di Pratu, coopérative oléicole de Balagne uniquement par des procédés mécaniques. Cette huile ne subit aucun traitement chimique de la récolte jusqu’à sa mise en bouteille. Ce qui en fait une huile 100% naturelle.

Avec une acidité exprimée en acide oléique de 0,8 gramme pour 100 grammes, elle est particulièrement appréciée par les connaisseurs.

oru-di-balagna

 

La Corse, verger oléicole
Aujourd’hui, le verger oléicole corse est très présent sur tout le territoire, sur différents types de reliefs, allant des coteaux très pentus à des vergers en plaine, en passant par des cultures en terrasses ou sur plateaux. Il est essentiellement composé d’arbres multiséculaires – certains auraient plus de 2000 ans – au développement important (les arbres atteignent parfois 20 mètres de hauteur), issus d’un système de production agro-pastorale. Le renouveau de l’olivier découle directement de la reconnaissance de l’AOC. Alors qu’il ne s’était plus planté d’oliviers depuis 200 ans, les producteurs ont réalisé de nouvelles plantations. A base de variétés locales, ces vergers témoignent d’une vitalité retrouvée et constituent un atout supplémentaire pour les paysages de Corse. Désormais, vergers multiséculaires et plantations plus récentes se côtoient et se complètent. La plus grande région productrice de Corse est la Balagne où la majorité des oliviers sont anciens, jamais altérés par le gel et constituent un véritable patrimoine culturel. Les conditions climatiques en Corse sont optimales pour la culture de l’olivier.
(source : Syndicat AOP Oliu di Corsica)

 

Pour en savoir plus sur l’huile d’olive AOP de Corse 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.