La viande race Salers

0

Quand on la voit brouter sur fond de paysage des puys, on se croirait presque renvoyé à l’origine des Temps. Sa couleur fauve et ses grandes cornes soulignent une origine ibérique. La Salers est belle et ne laisse pas indifférent.
Elle produit une viande savoureuse. Sa tendreté dépendra beaucoup de son temps de maturation car il s’agit d’abord d’une race de montagne.

agri_vache_saler

Le herd-book de la race Salers remonte à 1906, ce n’est pas le plus ancien. Preuve que les anciens ont tâtonné avant de définir les traits distinctifs de cette race. Présente dans 25 pays, la race Salers comme la race Aubrac, autre race du Massif central a bien failli disparaître dans les années 70 avec la spécialisation des vaches laitières. C’était un race mixte en ce qu’elle est apte à produire du lait, de la viande et à servir de moyen de traction.  Ses génisses sont parfois couplées avec le charolais.

Viande de Salers, truffade et girolles à la Bonne Franquette Paris 18ème

Salers, truffade et girolles à la Bonne Franquette Paris 18ème

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.