Championnat du Pâté en Croûte 2013

0

Pâté en croûte lyonnais aristo ou fromage de tête populo-parigot !

Les spécialités charcutières font-elles sens sur le plan social ? Le Championnat du Monde du Pâté en Croûte qui s’est conclu le 2 décembre 2013 à Tain l’Hermitage invite à s’interroger.

Depuis Richelieu et Louis XIV, l’origine aristocratique de cette pâtisserie charcutière est attestée. Et ne voilà-t-il pas, qu’aujourd’hui encore, la capitale des Gaules connue pour ses grands bourgeois et sa défense de la haute gastronomie y envoie désormais ses chefs en commando. Ainsi huit finalistes sur douze œuvraient dans la région. Du coup, est-ce un hasard, si parmi les quatre vainqueurs, deux sont de Lyon et un de Charbonnière les Bains (69). Quant au 2ème prix, le chef japonais, Keishi Sugimura, il officie à Beaune… pas très loin du Rhône donc.

pate-croute-ouv

Palmarès du championnat du Monde 2013 du Pâté en Croûte

• 1er Prix : Jean-François Malle Le Pavillon de la Rotonde ** – Charbonnières les Bains (69)

• 2ème prix : Keishi Sugimura – Le Bénaton à Beaune (21)

• 3ème prix : Lucas Miosoti – Les Trois Dômes- Lyon

• 1er Prix  de la Confrérie du Pâté-Croûte : David Guillerman – 33 Cité – Lyon
Il n’y a finalement que l’Académie de l’Andouillette 5A qui arrive à transcender les géographies charcutières et à réunir sous sa bannière andouilletière des artisans provençaux, bretons, troyens, normands ou parisiens. Il y a même depuis 2012, un Japonais qui œuvre à défendre l’andouillette dans son bistrot de Kyoto. Mais il n’y a hélas toujours pas d’andouillette lyonnaise…

Face au pâté en croûte aristocratique lyonnais, Paris n’est pas en reste avec son Concours du Meilleur Fromage de tête. Un « chouia » plus populaire, l’épreuve attire principalement des charcutiers franciliens. En bonne guerre, les Parisiens parviennent à aspirer dans les rangs de son jury des bressans comme Laurent Gerra. http://aaaaa-asso.fr/

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.