La Moutarde Violette de Brive

0

Un beau retour aux sources mais ….avec des graines canadiennes.

Sélectionnée comme innovation au SIAL 2012, ma moutarde violette de Brive n’est ni un gadget packaging ni une saveur de synthèse plutôt un retour aux sources. La gamme des Moutardes de Turenne en Corrèze renouent avec leurs racines profondes notamment avec la moutarde Violette de Brive au moût de raisin. Une spécialité corrézienne qui a le vent en poupe et pas simplement en France. Son nom n’est pas lié à la fleur mais à sa couleur qu’elle doit au moût de raisin qui la compose.

D’ailleurs sur le plan étymologique, moutarde vient du latin « mustum ardens », devenu en ancien français « moust ardent », (moût ardent) puisque dans la préparation du condiment on utilisait du moût de raisin.

De fait, ce n’est donc pas un hasard que les moutardes soient produites par des liquoristes équipés en broyeurs et passés maître dans l’art de la fermentation. C’est encore le cas, avec cette moutarde violette produite par la Distillerie des Terres Rouges. Sur un gressin à l’apéritif ou en accompagnement d’un pot-au-feu ou d’une tranche de rôti froid, la moutarde violette 100% naturelle fait un carton dans le palais. Et surtout sans vous l’arracher.

Hélas, ce retour aux sources a ses limites car la France, patrie de la moutarde, ne produit quasiment plus de plants de moutarde… Les grains sont désormais importés du Canada devenu le principal producteur mondial. Du coup, en Corrèze on réfléchit sérieusement à un projet de replantation de moutarde permettant ainsi de ne plus dépendre de l’étranger. Cela ne fera pas mal question bio-diversité.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.