Un groupe de personnalités pour réfléchir à l’avenir de l’agriculture

0

Quelle agriculture pour demain ? La question brûle les lèvres des agriculteurs. Tiraillée à hue et à dia, entre impératifs climatiques, d’alimentation, de production, la France agricole ne sait plus à quel saint se vouer. Et la réponse presse avec la fin de la PAC actuelle en 2013.

Pour répondre à ces attentes, Bruno Le Maire a installé un groupe de réflexion sur l’avenir de l’agriculture avec des personnalités diverses mais capables d’apporter chacune leur pierre au débat. «Car c’est maintenant que se joue la redéfinition de la PAC, c’est en 2010 qu’on doit poser les projets (…) La France doit prendre la tête de cette réflexion.» explique Bruno Le Maire.

Le groupe se réunira tous les mois jusqu’à l’été 2010. Un communiqué du ministère ajoute qu’il s’appuiera sur les travaux en cours du « Groupe PAC 2013 » constitué à l’automne 2009 à l’occasion du Grand Débat sur l’agriculture préparant le projet de loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche. Il rencontrera les organisations professionnelles agricoles représentatives. Bref, espérons qu’il pose les bonnes questions et qu’il ne s’agisse pas seulement d’un énième coup médiatique où l’on affirme être à l’écoute de la société civile…jusqu’au prochain coup de gueule de la corporation… Même si on voit mal comment il pourrait réaliser une telle quadrature du cercle aussi vite.

Quand on l’interroge sur son choix personnel entre une option consistant à léguer aux générations futures une terre de France saine et une option visant à assurer une indépendance alimentaire coûte que coûte ces 20 prochaines années, le ministre botte en touche. «C’est pour ne pas avoir à faire ce choix que j’ai réuni ce groupe de réflexion. » Pourtant quand on regarde l’état des rivières ou les populations d’abeilles en réduction et qu’on les compare au niveau des engrais et autres pesticides utilisés chaque année, on peut se demander qui pourra modérer ce productivisme plus que jamais à l’œuvre. Gouverner, c’est choisir. La formule de Pierre Mendès-France s’applique bien à l’agriculture française et européenne en cette année 2010.

Composition du groupe de réflexion

Yannick ALLENO, Chef des cuisines de l’hôtel Le Meurice,
Jérôme BEDIER, Président de la Commission Europe du MEDEF, Président de la Fédération des entreprises de distribution et de commerce,
Christian de BOISSIEU, Président délégué du Conseil d’analyse économique, Président du Conseil stratégique de l’agriculture et de l’agro-industrie durables,
René CARRON, Président du Crédit agricole S.A.,
Eric FRECHON, Chef des cuisines de l’hôtel Le Bristol,
Marion GUILLOU, Présidente-directrice générale de l’INRA,
Luc GUYAU, Président du Conseil de la FAO,
Jean-Pierre JOUYET, ancien Ministre, Président de l’ Autorité des Marchés Financiers,
Christine KELL Y , Membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel,
Eric LE BOUCHER, Directeur de la rédaction Enjeux-Les Echos,
Erik ORSENNA, Ecrivain, membre de l’Académie Française
Michel PRUGUE, Président de la coopérative Maïsadour, Président de l’Institut national de l’origine et de la qualité,
Franck RIBOUD, Président-Directeur Général de Danone,
Pascale THOMASSON, Agricultrice en Haute-Savoie
Nicolas VANIER, Voyageur, écrivain, auteur- réalisateur de films.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.