Salon de l’Agriculture 2015 : Petit cru marqué par un soupçon de cupidité

0

Qu’il est loin le temps du sandwich au jambon de pays que nous offrait notre papa lors de la visite au Salon de l’Agriculture… Quelle vision de l’humanité pour les gamins d’aujourd’hui visitant le stand Lidl face à ces bousculades pour embrocher à coups de cure-dents des bouts d’un fromage tristounet ou se bâfrer de rondelles de saucissons pâlottes. Heureusement, la placidité et la beauté des taureaux Rouge des Près exposant leurs arrières-trains au barnum Lidl remettaient un peu de sérénité.

Il y avait déjà McDo arrivé dans les années 2000 avec une promesse de servir 100% de viande française – et dont on découvre durant le salon qu’il prive la France d’un milliard d’euros de rentrées fiscales. Il ne manque plus que KFC pour le parrainage du stand de la volaille… Ça viendra un jour.

Finalement, ce Salon colle peu à peu à la réalité de l’agriculture. Et non à l’image nostalgique que s’en fait encore le plus grand nombre. L’heure est à l’accélération de la concentration et à la fin des exploitations familiales à l’exemple d’une massification comme la fameuse « Ferme des 1000 vaches ». Notre Depardieu national a d’ailleurs tourné sur le ring bovin une scène de « Saint-Amour », le futur film de Benoît Delepine où il interprète un vieil éleveur qui tente de convaincre son fils de poursuivre l’exploitation.

salon_lidl

1 2
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.