La FNSEA sonne la charge contre les « miels » asiatiques

0

Les Français consomment environ 40 000 tonnes de miel par an. La moitié provient de la vente directe par des producteurs locaux et un quart est vendu en GMS. Ce sont 5000 tonnes de miels premiers prix qui posent problème. Originaires d’Asie (Chine et Inde), leur pénétration est croissante.
Certains de ces miels n’ont de miel que le nom, tellement leur goût sucré et fade avec un arrière-goût de métal ou d’acide vous accroche la glotte. L’ajout de glucose et leur mode de production n’est pas innocent. «Il n’est pas possible d’avoir du vrai miel en dessous de 3 € le kg rendu à l’entrepôt du conditionneur, or les faux miels d’Asie sont disponibles entre 1,70 et 2 €.

abeille_ruche

Il serait temps que la grande distribution vende du vrai miel » alarme Bernard Berque de la section apiculture de la FNSEA. Et de réclamer un respect des règles d’étiquetage « mélange de miels originaires et non originaires de la CE » tout en souhaitant qu’on aille plus loin en précisant le pays d’origine. La FDSEA réclame surtout que la grande distribution revoit ses prix bloqués depuis trois ans et permette aux apiculteurs français de vivre de leur miel plutôt que de jouer la non qualité asiatique.

1 2
Partager sur :

Les commentaires sont fermés.