ESB : le ris de veau autorisé à la consommation, sous certaines conditions

0

Ministère délégué à l’Industrie, aux PME, au Commerce, à l’Artisanat et à la Consommation
Ministère de l’Agriculture et de la Pêche
Ministère délégué à la Santé

Les ris (ou thymus) de veaux étaient jusqu’alors inscrits sur la liste des matériels à risque spécifiés (MRS), et donc exclus de la chaîne alimentaire. À la suite de l’avis favorable rendu par l’AFSSA le 28 mars, un arrêté publié au Journal Officiel du 31 mars 2002 autorise à nouveau, la mise sur le marché du thymus des veaux nés après le 1er janvier 2002 qui ont été nourris exclusivement au lait maternel ou avec de la poudre de lait. Le respect de ces conditions sera contrôlé et attesté par un certificat délivré par un vétérinaire titulaire du mandat sanitaire.

Compte tenu de l’évaluation faite par l’AFSSA, ces ris peuvent en effet être consommés sans risque. Les produits originaires d’autres pays de l’Union européenne devront présenter les mêmes caractéristiques certifiées pour pouvoir être mis sur le marché. Les pays tiers reconnus indemnes d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) pourront également fournir le marché français.

(*) DDSV : directions départementales des services vétérinaires

DDCCRF : directions départementales de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes

(**) les suifs sont des graisses de ruminants.

>> Arrêté du 28 mars 2002 modifiant l’arrêté du 17 mars 1992 relatif aux conditions auxquelles doivent satisfaire les abattoirs d’animaux de boucherie pour la production et la mise sur le marché de viandes fraîches et déterminant les conditions de l’inspection sanitaire.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.