Aux Ministères

0

A ceux qui décrètent que les brasseries parisiennes sont mortes, tombées dans les mains de fonds de pensions uniquement préoccupés de ratios, on pourra utilement conseiller de pousser la porte d’Aux Ministères à deux pas de l’Unesco. Voilà une brasserie de quartier, aussi vivante et reconstituante qu’une oasis l’est pour des randonneurs égarés dans le Sahara.

ministères Ministères

Ministères, ça envoie, ça balance, ça se bouscule au long comptoir pour s’enfiler un jarret de porc, petit noir ou calva. Voir cette vie c’est un démenti cinglant à tous les décorateurs adeptes de la fin des zincs au profit des salles. C’est bien connu, c’est au comptoir qu’il y a la vie. Et à midi, il suffit de pointer le nez Aux Ministères pour s’en convaincre.
Evidemment sans une équipe qui tient la route, tout cela serait vain. Aux commandes, Hervé et Lara, un couple de patrons, ruthénois d’origine, à l’expérience acquise dans une autre affaire de la rue de Vaugirard. Ils en connaissent un bout sur le bistro. Il y a aussi les serveurs aussi chaleureux que joviaux, jamais à court d’une répartie, et Thierry un chef qui sait envoyer une cuisine de brasserie qui réconcilie le palais, le porte-monnaie et la tradition. Des plats du jour reconstituant à 13 € comme la blanquette, le pot-au-chou, le pot-au-feu, sans oublier les noix de saint-jacques fraîches à la sauce écrevisse ou les viandes de l’Aubrac à la plancha et notamment l’entrecôte de 330 g (19€).

ministere_saucisse
Pour l’été, les salades paysannes parisiennes et leurs cousines périgourdines sont aussi plébiscitées en terrasse bien calme et panoramique devant une Tour Eiffel qui émerge au-dessus de l’Ecole Militaire. Tout cela fait des Ministères une affaire parisienne qui rencontre un succès légitime auprès d’habitués qui ne changeraient pour rien au monde leur adresse du midi.
« C’est simple, on y vient chaque jour confie un habitué. Le plus formidable, c’est qu’on peut demander au chef de nous faire un pot au feu pour neuf pour le lendemain». Que demande le peuple ?

Evidemment, l’été, c’est la terrasse qui est prise d’assaut. Autant pour la vue, face à l’Ecole militaire et la Tour Eiffel, que pour le calme du quartier tellement rare à Paname. On y appréciera également les salades copieuses ( 11 et 12 €). A si tous les ministères pouvaient être source de vie comme ceux-là !

ministères Ministères

Aux Ministères – 53, av de Ségur – 75007 Paris – Tél. 01 47 34 50 42
Métro : Ségur ou Ecole Militaire
Service de 11h30 à 16 h.Fermé dimanche
Tous les jours midi : plat du jour à 14,50 €.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.