La Closerie des Lilas

0

La Closerie des Lilas, feutrée et tamisée

Pénétrer dans le célèbre piano-bar de la Closerie des Lilas un jour de grand soleil donne l’impression de rentrer dans un caveau. Il faudra que l’oeil s’apprivoise doucement à la lumière tamisée de l’endroit. Au bout de quelques minutes, vous commencerez alors à distinguer les silhouettes des clients pour finalement vous apercevoir que cette salle du bar si mythique, n’est pas si grande que cela. Ce qui accentue le côté intime.

closerie2-1

Dans ce caveau de famille de la littérature française, les fameuses plaques gravées dans le cuivre sur les tables comme celle de Samuel Becket imposent respect et retenu de prime abord. Mais après on peut se lâcher. Encore que le comportement de la clientèle dépend de l’heure,
Et puis, il y a ce bar avec toutes ces belles bouteilles de whiskies éclairées par l’arrière, on peut comprendre qu’Hemingway en avait fait une de ses adresses de prédilection. Et que Renaud ait eu du mal à freiner sa consommation.

closerie2

Attention les cuites sont chères. Surtout si on paye sa tournée mais c’est le privilège de la Closerie.
Bon, on est bien, avec les banquettes moelleuses, quand les chips et les olives sont servies avec générosité. En clair, il faut revenir le soir tard, pour voir les effets de l’alcool sur les piliers de comptoir, et voir à l’œuvre les princes de la cuite.

Voilà pour le bar. Côté brasserie, l’ambiance est la même. Ici se croisent une clientèle mondaine, intellectuelle et les curieux de passage à Montparnasse. On peut opter pour des plats typiquement bistrots. Commencer par des oeufs mayonnaise (6,80 €) ou du céleri rémoulade (7€) et poursuivre avec un steak tartare frites (21,50€) ou par la spécialité maison Quenelles de brochet Closerie des Lilas (19,00€) et finir avec un traditionnel baba au rhum (11 €). On peut également opter pour des plats plus sophistiqués qui font penser à la carte du restaurant comme la soupe de favouilles, rouille au pistil de safran ou le piccata de veau au citron tagliatelles à la crème de champignon mais avec des prix bien plus doux. Entre 20 et 25 € pour les viandes et poissons sur la carte Brasserie contre 45 € sur la carte du restaurant. Particulièrement apprécié par les habitués du restaurant de la Closerie, le Filet de bœuf Hemingway au poivre noir, flambé au Bourbon, pommes Pont-Neuf (46,50€)

closerie

Une chose est sûre il faut aller au moins une fois dans sa vie à la Closerie, une adresse parisienne incontournable qui peut vous laisser un souvenir inoubliable surtout si vous dînez avec votre moitié en terrasse en été.
Reste le service. Le personnel est avenant mais bien évidemment si le jour où vous avez décidé de déjeuner ou de dîner une célébrité en a décidé de même, le service risque d’être bousculé. Ne vous étonnez pas alors que l’on ne soit pas aux petits soins pour vous, même si vous déboursez 60 € par tête.

La Closerie des Lilas – 171 bd du Montparnasse – 75006 Paris – Tél : 01 40 51 34 50
Métro : Vavin – RER B Port Royal

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.