L’AOC

0

aoc-salleQuand Sophie et Jean-Philippe Latron reprennent le Petit Navire en 2001, ils décident de lui impulser un complet changement de cap. Dans ce restaurant dédié aux poissons depuis les années 80 , l’aquarium est remplacé par une rôtissoire et des photos de famille de Jean-Philippe, bouchers depuis plusieurs générations ornent les murs. Le bistrot prend le nom d’AOC et devient très vite une adresse de bonnes fourchettes aussi exigeantes que carnivores.

 

 

 

aoc-patron

Le chef, boucher de formation, est un autodidacte qui n’a pas oublié son premier métier. Il fait maturer environ un mois ses côtes de bœuf, de race normande ou simmental (1 kilo pour deux personnes). Car évidemment, il s’agit de se mettre à la hauteur du nouveau nom de l’endroit. Et cela suppose le respect de quelques conditions. Ainsi, quand les spécialités servies ne sont pas maison, saucisses, terrines, frites et beurre d’escargot, on recourt à quelques belles références comme un boudin noir signé Parra ou l’andouillette 5A de chez Duval. Le poulet pattes noires vient de chez M. Barreau. Le beurre salé est de chez Bordier à Rennes et le pain, réchauffé pour qu’il exprime toutes ses saveurs, de chez Poujauran.

aoc-terrine

En entrées, on conseillera la terrine maison servie avec sa confiture d’oignons comme mise à bouche à moins de se laisser tenter par le jambon de truie des Pyrénées de Ramon Arrosagaraï. Mais le croustillant de pied de cochon, sauce tartare, servi en bâtonnets est aussi tentant que l’os à moelle rôti à la fleur de sel et accompagné de pain Poujauran. L’assiette de saucisson proposée vient de la maison Laborie (Cantal).

aoc-viande

En plats, l’assiette du rôtisseur propose poulet, lard et cochon de lait rôtis maison. La côte de bœuf persillée avec amour est pour deux personnes. Seul on se rabattra sur l’entrecôte (350 kg) servie avec des frites maisons ou des haricots verts. L’imposant tartare d’Aubrac (250 gr) est haché à la commande.

aoc-gato

En fromage, on trouvera le classique Saint Marcellin de la Mère Richard de Lyon ou une tomme de brebis basque de l’Abbaye de Belloc servie avec de la confiture de cerises noires. Pas de grande originalité au niveau desserts : île flottante aux amandes grillées, tarte Tatin aux pommes et crème fraîche, moelleux au chocolat. Mention spéciale cependant au riz au lait façon teurgoule qui propose une escapade en Normandie.

La carte des vins, composée en 150 références, change beaucoup. C’est Sophie qui déguste et choisi les crus, privilégiant la vente direct aux représentants. Elle recherche le contact direct avec les producteurs. Chaque semaine, elle sélectionne à l’ardoise deux coups de cœur de la patronne.

Menu carte tous les jours
E+P, P+D : 21 € le midi seulement
E+P+D : 29 € le soir
Fermé dimanche et lundi.
14 rue des Fossés Saint Bernard
75005 Paris
0143542252

Fermé dimanche et lundi

 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.