L’Arsenal, vrai jus des sixties

0

Quand on file de Bastille vers Châtelet sur la rue Saint-Antoine, on ne peut pas le rater. L’Arsenal est du bon côté du trottoir, celui caressé par le soleil. Il donne l’impression d’avoir toujours été là. L’Arsenal, c’est le bistro typique des années 60 et 70. En salle et dans l’assiette, c’est un peu pareil, avec une cuisine de saison signée Minouche qui réchauffe l’âme et le cœur.

arsenal_salle2

arsenal_salleComptoir, luminaires, formica, porte-manteaux, cabine TELEPHONE… il ne manque rien. Et tout est authentique. «Pas question de toucher un iota», assure son patron Jean-Paul Azémar, un originaire de l’Aubrac qui a repris l’affaire en avril 2009.

Outre sa déco, l’Arsenal sait se faire très doux pour le portefeuille. Café au comptoir à 1€, cuisse de canard au poivre à 10,30 € et la part de quiche au chèvre à 9,30€. La charcuterie est cantaloue d’un gars plutôt doué de Veinazes. Les vins au verre (15cl) voisinent avec les 3,5€ et la bouteille de vin du mois ne dépasse pas les 15€…Dommage qu’il ne serve que le midi.

arsenal_minouche (1)

Il y a aussi toute une palette de belles omelettes qui requinquent. C’est Minouche en cuisine qui casse les œufs. Cette perle cuisinière est haïtienne d’origine. Un œil en salle, l’autre sur ses casseroles, elle sait garder le sourire. Surtout Minouche sait envoyer les plats bougnats comme personne à commencer par une extraordinaire truffade (ci-dessous) servie avec un jambon de pays. A se damner.

SONY DSC

L’Arsenal – 36 rue Saint-Antoine – 75004 Paris
Métro Saint-Paul ligne 1
Ouvert 7 jours sur 7 de 7 à 23 heures
Formules plat du jour-café 10,90€ et 13,90€ avec entrée-plat-café ou plat-dessert-café

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.