Un Pied de Fouet qui claque dans le Marais

0

Ce Pied de Fouet est le 4ème établissement du nom lancé par Jean-François Goubert, Cantalien pas trop manchot en matière de bistrots qui a trouvé le moyen de décliner sa cuisine auvergnate avec des codes plutôt modernes en évitant le côté trop «tradi».

Exemple avec cette affaire à deux pas de la Place des Vosges. On est face à une déco de chineur, hétérogène par définition, mais plutôt agréable délivrant une certaine sérénité malgré le bric-à-brac décliné sur les murs et les étagères.

pieddefouet1

pieddefouet_patronPas mal l’idée en ces temps de crise de casser un peu les prix. On peut y déguster un verre de Gaillac dès 3,30 €. Dans le quartier du marais chic, c’est plutôt rare. Question cuisine, le bonhomme est un apôtre du fait-maison, il a déjà obtenu son diplôme de maître-restaurateur pour son Pied de Fouet de la rue Saint-Benoît. Sinon les propositions sont on ne peut plus classiques. Confit de canard maison 16,50€ € ou hamburger auvergnat à 17 € mais on peut aussi tomber en plat du jour sur une andouillette de canard sauce à l’orange et gratin dauphinois (13,50€) et en dessert sur une tarte amandine aux pommes à 5€. Evidemment question fromages, vu l’origine du patron, on n’est pas dans le camembert… En revanche, le saint-nectaire fermier signé Marcel Charade est paraît-il un délice.

Le patron n’a pas oublié qu’un vrai bistrot se doit de garder toujours une bouteille de vin pour les jeunes amoureux désargentés. D’où ce gaillac « Croix Saint-Salvy » à 16€. Bon, il a aussi du Ruinart rosé à 145 € pour les amoureux des bulles prospères qui ne manquent pas dans le Marais.

Brasserie du Pied de Fouet – 3, rue de Birague – 75004 Paris
Métro – Saint-Paul (ligne 1)
Formule midi E+P ou P+D à 15€ ou E+P+D 18€

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.