Breizh Café, kenavo les crêpes !

0

breizhCafe_larcherLe jour où on veut manger des crêpes, boire du vrai cidre ou du whisky breton, c’est au Breizh Café qu’il faut aller. A voir le nombre de touristes qui patientent devant le comptoir, c’est sûr la crêperie doit être dans tous les guides étrangers. Et notamment nippons. Du coup, mieux vaut réserver.

Murs de bois, ambiance chaleureuse et surtout excellents produits aux bons rapport qualité-prix, le restaurateur Breton Bertrand Larcher (ci-contre à Cancale) y représente sa Bretagne avec brio et redonne une nouvelle jeunesse au concept de crêperie. Pas d’erreur sur la sélection des produits. Et le tout à des prix à des prix à peine plus élevés qu’une crêperie conventionnelle. Les huitres de Cancale « Tsarkaya » des parcs Saint-Kerber, voisinent sur la carte avec le beurre et et les fromages Bordier, le sarrasin est bio comme le cidre du Val de Rance (autour de 15 € la bouteille).

Andouille de Guémené et andouille de Cogles (coglaise) ( 8€) ou planche de charcuterie avec saucisse, lard et filet mignon fumé (10,50€)… pas mal pour se mettre en bouche. A goûter parmi les galettes de sarrasin, la cancalaise aux pommes de terre et filet de hareng fumé artisanal ou la Terre-Neuve avec brandade de morue et andouille (11,80€). Evidemment au dessert, les crêpes flambent ou se nappent de caramel au beurre salé. C’est joyeux comme un festnoz.

breizhCafe_crep

breizhCafe2

Le Breizh Café de la Rue Vieille du Temple n’est qu’un établissement de cette petite chaîne de crêperies monté par Bertrand Larcher (ci-dessous) . Un bistrotier entrepreneur qu’on retrouve aussi à Cancale où la crêperie est surmonté d’un vrai restaurant nippon et dans trois affaires au Japon où il passe la moitié de sa vie. Un vrai breton nippon.

LE BREIZH CAFE
109, rue Vieille du Temple
75003 Paris
Tél. 01 42 72 13 77
Métro: Saint-Sébastien – Froissart

 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.