Le Royal des Landes

0

C’est un petit bistrot, adossé à la colline de Ménilmontant, on y vient à pied, on ne frappe pas, ceux qui le connaissent n’en ressortent pas…

Dans le village de Gambetta, non loin du cimetière du Père Lachaise, et jouxtant le théâtre de la Colline, existe un petit havre de paix totalement dissimulé derrière une apparence extérieure bien trompeuse. Et pourtant, c’est en poussant la porte de ce petit établissement qui ne paie pas de mine, que l’on comprend vraiment ce qui se trame à l’intérieur.

Le Royal des Landes aurait tout aussi bien pu s’appeler « l’Entre-Amis » . Une petite cantine pour habitués quotidiens où tout le monde se connaît.

On vient se réchauffer le cœur « Chez les filles » comme aiment à dire les habitués du bistrot. Ici « maman Paula » vous attend passionnellement pour vous donner du soleil et vous communiquer sa joie de vivre. Son sourire gratuit vous délivre immédiatement des inquiétudes de la journée et rayonne dans toute la pièce.

Et ce, dès 6 heures du matin pour le petit-déjeuner. Une vraie mère poule. Les clients n’hésitent pas d’ailleurs à passer un coup de fil pour qu’elle ne s’inquiète pas de leur absence quand ils sont malades. Et si un jour c’est elle qui ouvre le matin avec du retard, ce sont ses clients qui vont lui acheter ses baguettes.

royal-landes-chef

Depuis près de 10 ans, Paula et Jean-Pierre, la quarantaine, ont su créer un espace chaleureux de détente et de décompression. Une superbe ambiance de famille. Un lieu d’échange, où l’on se refile les bons tuyaux, où le zinc redevient espace de confidence, entre soucis et bonheurs partagés. Les affiches de courses de vaches Landaises et les couleurs flamboyantes des murs dans les tons verts, rouges et jaunes, rendent moins triste le gris du comptoir, tandis que gousses d’ail et guirlandes de piments suggèrent le doux pays.

La clientèle de passage est « royalement » accueillie par les dames avec un petit kir de bienvenue. A la bonne franquette, tout le monde est nourri avec le même soin de nous faire plaisir, grâce à des spécialités simples du sud-ouest et des Landes, cuisinées amoureusement par Jean-Pierre, originaire de Mont de Marsans : cassolette d’escargots, piperade, salade de gésiers, foie-gras et confit directement en provenance de la ferme-auberge de Maisonnave à Castaignos, tenue par la sœur du patron. Sans oublier les classiques du sud-ouest : la garbure landaise (11€), la cuisse de poulet basquaise (14€) le cassoulet maison (15€).

La formule midi entrée-plat-dessert/café/fromage à 11 € témoigne du rapport qualité prix honnête du reste de la carte. Le prix des verres de vins (Cahors, Tursan, Jurançon…) oscillent entre 2,80€ et 4€.

On reviendra dans ce petit bistrot de quartier familial et attachant !
Avec Emilie Arlet

Le Royal des Landes – 21 rue Malte Brun – 75020 Paris – Tél : 01 47 97 29 31
Métro : Gambetta
Tous les jours sauf le dimanche de 6h à 16h et de 18h à 2h.Métro : Pelleport

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.