Les Routiers

0

Ah, si les zincs pouvaient parler ! Celui des Routiers, patiné par des milliers de coudes et des sous bocks, en a vu des scènes de comptoirs. Il suffit de pousser de cette auguste affaire au look 60’s et formica en fin de journée, pour se retrouver devant une belle brochette de tronches lapant, absorbés, leurs apéros salvateurs. Des tronches qu’Audiard père n’aurait pas reniées.

routier-salle
Les quelques sourcils patibulaires sont contrebalancés par un portrait bienveillant du père Brassens et surtout par le gentil regard de Joëlle, patronne d’origine bretonne aux yeux couleur Bermudes qui officie là  depuis 45 ans avec son homme et un amour de son métier jamais démenti. C’est sans doute ce qui lui vaut d’avoir autant de fidèles -peut-être amoureux secrets- parfois depuis trente ans.

routier-patronne
Mais, explique-t-elle ce ne sont pas les hommes qui lui ont posé le plus de problèmes. Mais leurs compagnes. «J’en ai eu des scènes avec des clientes jalouses…Je leur répondais, mon gars est plus beau que le vôtre. De toute façon avec les hommes, ça n’a jamais dérapé.»

Voilà pour l’ambiance. Quant à l’assiette, elle est franche et pas mesquine. Car qui dit routier dit reconstituant… Du très bon et roboratif. Des petits prix pour les classiques genre tartare à 12 €, saucisse de campagne aux lingots à 11 €, ou chou farci à 10 €. Mais il y a aussi une sacrée déclinaison du bœuf dans tous ses états. En Rossini à 30€, aux morilles à 37 €, sans oublier la pantagruélique côte de bœuf (50€) qui fera le bonheur d’un couple de carnassiers. La matière première est bien choisie. Idem pour l’andouillette ou le veau comme ce foie de veau persillé à 17 €,  ode à la tendresse tripière.

routier-plat

tartare-routier

Côté vins, il y a soit le litre soit la bouteille de 75 cl. Et pas de crainte d’être en manque d’inspiration, Joëlle vous conseillera  le bon cru comme ce gentil gamay de Touraine signé Jacky Marteau qui rendra encore meilleur ce moment que l’on ne manquera pas dédier à Max Meynier.

Aux Routiers – 50 bis rue Marx Dormoy – 75018 Paris – Tél. 01 8 07 93 80
Métro : Max Dormoy
Réservation conseillée
Fermé dimanche

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.