Le Vieux Chalet

0

«Là-haut sur la montagne, l’était un vieux Chalet…» Si vous êtes en quête d’authenticité montmartroise près du sommet de la Butte, le Vieux Chalet vaut le détour. Robert et Paule, 164 printemps à eux deux, vous accueillent dans ce témoignage indemne de l’âge d’or de Montmartre. L’endroit remonte à l’époque du Bateau Lavoir de la bande à Picasso. Il fut créé par la mère Adèle épouse d’André Gill, créateur du cabaret le Lapin Agile. Le père de Robert l’a reprise en 1946, et Paule, sa compagne, ancienne relieuse d’art, a rejoint son homme. Il y a encore le vieux téléphone à cadran rivé au mur et au plafond des dizaines de boîtes d’allumettes patinées par la fumée.

vieux-chalet-salle

Telle une vigie, Robert attend debout derrière son comptoir pour recevoir des clients dont certains viennent depuis des décennies. Les beaux jours, le Vieux Chalet dévoile un petit jardin à l’arrière où l’on mange sous la vigne. Le soir, sa salle principale évoque une auberge rustique de campagne avec ses grosses poutres,  ses nappes à carreaux et ses toiles de paysages au mur. Seul un portrait de Bruant rappelle l’origine du lieu.

vieux-chalet-telephone

Pure montmartroise, Paule est célèbre pour entonner les hymnes de Montmartre lors des banquets de la butte. Elle vous parle de Marcel Aymé et de son modèle « Henri Marché Noir », qui a inspiré à l’écrivain la Traversée de Paris et son fameux « Jambier du 45 de la rue Poliveau ». Elle évoque avec nostalgie la fin d’un « esprit Montmartre » fait de solidarité et de javas. Encore que toutes les braises ne sont pas cendres…A preuve ce Vieux Chalet quelques jours après le 13 novembre s’est fait un devoir de fêter le beaujolais comme jamais…
Paule évoque également un âge d’or où les touristes ne montaient pas sur la butte comme aujourd’hui les brebis en transhumance . Elle s’emporte presque à l’évocation des turpitudes de ses voisins, ces « professionnels » de la place du Tertre assez culottés pour facturer deux cognacs 110 € à ses amis.

vieux-chalet-escargot

vieux-chalet-gigot

Le Vieux Chalet délivre une cuisine traditionnelle de bon rapport qualité prix. Il y a de bons escargots bien au chaud dans leur beurre et si le chef est bien achalandé par Robert, son gigot d’agneau aux petits légumes comblera les fourchettes voraces. Mais on peut aussi jouer la carte de la soupe à l’oignon les soirs de frimas ou le hareng de la Baltique. Et quand le soleil illumine le jardin choisir la « vraie niçoise », en l’honneur des origines du patron. En plats, on est dans le classique : escalope de veau, poulet rôti aux pommes de terre nouvelles, confit de canard ou filet de bœuf sauce poivre. Pour finir, la mousse au chocolat achève. Le tout est arrosé d’un côtes du rhône d’un vigneron ami. Un joli cru aromatique et qui a du corps. Comme ce Vieux Chalet montmartrois.

 

Le Vieux Chalet,
14 bis, rue Norvins, Paris 75018
Tel 01 46 06 21 44

Fermé dimanche soir et lundi. Fermé aussi le premier mardi de chaque mois

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.