Chez Frezet

0

Chez Frezet, brasserie tentatrice

Ce bistrot n’est pas nouveau dans le paysage des flancs de la Butte. Il remonte à 1946, année où les Frézet montés de Lyon, s’installèrent à cet emplacement pour travailler une cuisine traditionnelle de bon aloi. Après s’être appelé « Paris-Bohème» en 2000, l’affaire est, depuis avril 2012, le dernier établissement des « Tables Mousset »,  une petite chaîne de bistrots et restaurants « tradi » montée par l’Aveyronnais Pascal Mousset.

frezet-salleLes nouveaux propriétaires ont joué la carte des racines du lieu en le  baptisant du nom de ses fondateurs. Un choix en cohérence avec le créneau d’une jolie brasserie de quartier où l’on se délecte d’une cuisine bistrotière de choix à petits prix. Exemples, terrine de lapin aux noisettes, confit d’oignons rouges ou Crème chaude d’asperges vertes et chèvre frais..

De l’extérieur, la façade et sa devanture rouge ne laissent pas entrevoir la grandeur et le cachet de sa salle d’une centaine de couverts. À l’entrée un petit bar en zinc accueille les clients qui peuvent s’y accouder pour siroter un verre ou deux. Le sol est recouvert d’un carrelage à damiers colorés, les murs peints en jaune orangé. Le mobilier en bois, les tables habillées de nappes blanches et les banquettes en cuir floquées à la mode Louis Vuitton. Au fond, un jardin d’hiver offre aux clients une salle atypique et très lumineuse.

frezet-decor

Les assiettes sont servies par de souriants garçons en tablier. 80% des produits sont frais et maison vous assure-t-on sur place. A commencer par les frites ou la crème brûlée. Pas de dogmatisme pour le bœuf. Il peut être de race Aubrac travaillé par la boucherie Joffrois à Pierrefort dans le Cantal mais on peut aussi tomber sur une côte de bœuf d’Irlande (1 kg) pour deux (20 € par tête). De quoi satisfaire un couple vorace !

frezet-ongletOn apprécie aussi le tartare tradition préparé et légèrement relevé, ainsi que la bavette d’aloyau poêlée servie avec son gratin dauphinois, délicatement fondante en bouche.

frezet-tartareCôté desserts, on n’est pas non plus déçu. Mousse au chocolat Frezet bien ferme ou encore crumble pommes fruits rouges surmonté d’une boule de glace au spéculos. Un savoureux mélange de notes sucrées qui réjouissent le palais en fin de repas.Coté Bacchus selon le souhait de Pascal Mousset, quelques petits viticulteurs auxquels il est fidèle dans ses différents établissements.

frezet-dessert

Chez Frezet – 181, rue Ordener – 75018 Paris – Tél. 01 46 06 64 20
Métro : Jules Joffrin
Midi et soir : Formule bistrot. entrée/plat ou plat/dessert à 16,90€.
(sauf dimanche) Ou la formule entrée/plat/dessert à 19,90€.
Menu « à la carte » entrée/plat ou plat/dessert à 29€. Entrée/plat/dessert à 33€.
Pièce de boeuf du bistrot 19€
Site internet

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.