Le Lutin, bistrot corse

0

Voilà un petit bistrot corse à  deux pas de la Fnac des Ternes tenu depuis longtemps par Ange Gimbert, un originaire de Figari. On aurait bien aimé goûter le vin local, mais il n’y en avait pas. Pas de vin corse dans le bistrot corse ! Il est vrai que de prime abord, le service peut sembler tellement improbable qu’on s’est demandé où était cachée la caméra invisible… Aucune bouteille de 33 cl de vin alors que la carte des vins en regorge, idem pour les entrées du jour ou pour le dessert pourtant commandé dès l’entrée. Ajoutez un temps d’attente de 35 mn à siroter un drôle de rouge glacé au pichet… On a eu le temps de lire et d’imaginer à quoi pouvaient ressembler les belles propositions gastronomiques qui s’affichaient le long des  murs.

Au menu donc planche de charcuterie corse (14 € ), rosace de tomates au brocciu (9€) , œuf cocottes à la mode corse ou filets d’anchois marinés ou soupe de poissons (9 €).
En plat, une cuisine qui file vers l’Italie par un détour par le Sud ouest et un arrêt au port. Quenelle de brochet maison (16 €), émincé de magret, (19 €) bavette, confit, cassoulet…Quand le plat est disponible, le résultat est plutôt réussi. C’est le cas pour le boudin –qui n’est pas corse mais corrézien…  produit par la maison Lintillac- ou les linguine à la Corse avec des tranches de coppa.

On se met au tempo corse sur la fin du repas au comptoir au contact d’Ange le patron qui débat avec son fils de la possibilité d’avoir du vin corse dans la cave … Tout cela met finalement le sourire aux lèvres. Et si l’on est facile à vivre, on jette au maquis son formalisme parisien.

Le Lutin – 2 bis, rue Fourcroy – 75017 Paris – Tél. 01 47 63 76 10
Matro : Ternes
Fermé le week-end

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.