Au Trinquet

0

Le Trinquet, pour la pelote et l’axoa !

En 1900, lors de l’Exposition Universelle de Paris, la pelote basque était en démonstration. Le site a été crée pour la pelote basque. Il n’y avait au départ qu’un fronton extérieur de chistera. Puis les riches Basques parisiens ont investi pour créer un club sportif et culinaire simplement baptisé Le Trinquet. Le restaurant est plus récent. Il a vu le jour en 1988 grâce à un natif d’Ascain, Ttotte Jaurregui.

trinquet-salle

Il est depuis 2006 entre les mains de Christian Jonnet et Marc Etcheberrigaray, deux champions de pelote, et leur capitaine, Mathieu Blin, talonneur du Stade Français.
Les fourneaux sont tenus par François-Xavier Le Roux, jeune chef, basque de cœur, passé par quelques hauts lieux de la gastronomie (L’Espadon Bleu de Jacques Cagna à Paris, le Zumochsel d’Anita Jollit en Allemagne).

Une grande majorité de Basques franciliens se retrouvent au Trinquet autour d’une table pour partager une assiette de charcuterie (7€), une piperade faite maison (4,50€) tout comme l’axoa de veau (13€). A l’issue d’une partie de pelote, ils leur arrivent de grignoter des guindillas (piments doux marinés dans du vinaigre originaires de San Sebastien), un verre de vin du domaine Abotia à la main.

Ils succombent souvent à une part de gâteau basque (4€) ou à la mamia, un yaourt de lait caillé de brebis au miel (5€), spécialité de la maison.

trinquet-charcuterie
A la terrasse du Trinquet, on joue au « Mouche » le jeu de carte basque ou à la pétanque. Evidemment les sportifs s’attaquent à une partie de pelote basque en intérieur ou en extérieur. Les terrains sont ouverts de 7h à minuit. Des compétitions de pelote basque sont organisées régulièrement au Trinquet, siège de la ligue d’Île de France de pelote basque et lieu de toutes les finales régionales.
Quant au rugby, le bar fait également office de club house pour la 3ème mi-temps.

pelote-basque-trinquet

Bref, l’endroit, qui n’a pas pris une ride, continue de surfer sur la « basquitude » attirant jeunes ou vieux, sportifs ou pépères. Chaque jeudi, ils sont de 200 à 500 personnes à rallier « Les apéros du Trinquet ».

Avec Typhaine Marsollier

Le Trinquet – 8, Quai St Exupery  – 75016 Paris – Tél. 01.40.50.09.25
Métro : Porte de St cloud Fermé dimanche et lundi.
Site internet 

 

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.