Marie-Edith

0

Marie-Edith ou la cuisine ménagère

Après sept ans passés à Londres, Marie Edith rêvait d’un endroit chaleureux qui lui ferait penser à une salle à manger familiale comme celle de sa mère où elle a appris l’art de recevoir. C’est chose faite en 2002 avec cette salle chaleureuse aux miroirs peints d’un bougnat datant du début du XIXème siècle. Le comptoir en zinc date de l’ancien bistro et les lustres sont d’époque. Même si elle recherche la convivialité du moment passé à table, la patronne exige néanmoins un service irréprochable.

marie-edith1

marie-edith-salle

Ce que l’on sert ici pourrait être appelée cuisine ménagère. Faite avec les bons produits de petits producteurs, dont Marie-Edith garde le secret, cette cuisine très traditionnelle, suivant les saisons et qui flaire bon le terroir de la « France profonde ». Elle sert sans hésiter des abats, des gibiers ou des bas morceaux tel le pied de porc ou la tête de veau. Bien sur, tout est fait maison, de la terrine de queue de bœuf au confit de canard. Les valeurs de la cuisine d’antan ont trouvé leur temple. Ce n’est pas pour rien que le Comte de Paris en a fait l’une de ses cantines.

entree-marie-edith

En entrée, parmi les plus grand classiques de la cuisine bistrotière, on trouve le croustillant de pied de porc, désossé sur place. Pour une escapade du côté des bouchons lyonnais lentilles en salade et saucisson lyonnais ou les ravioles de Romans à la crème d’ail. Plus proche des grands, le duo de foie gras maison aux figues et pain d’épice (+6,90 €) est une bonne attaque. On peut aussi se laisser emporter par la note provençale de la salade de queues d’écrevisses au pistou (+4,90 €).

marie-edith-rognon

Pour le plat, c’est soit iode soit boucherie. Le choix est dur entre le bar grillé entier à l’huile vierge et le dos de morue fraîche au pleurote (+4,90 €). pourtant ce n’est pas fini lorsque l’on découvre le rognon de veau entier à la moutarde ou au citron puis la noix de joue de bœuf au vin de Chinon. Espèce en voie d’extinction sur les cartes parisiennes, on ne peut faire l’impasse sur la tête de veau sauce gribiche. On peut aussi céder à la souris d’agneau confite aux épices et pâtes fraîches.

marie-edith-plat2

dessert-marie-edithEn dessert, les œufs à la neige façon Marie-Edith sont une recette héritée de sa grand mère. On peut se rabattre sur le nougat glacé maison ou la tarte tatin et son petit pot de crème. Pour la touche chocolatée, la marquise fera affaire.

Avec Marine Pernelle

 

 

Marie-Edith – 34, rue du Laos – 75015 Paris Tél. 0145664460
Métro : Cambronne
Ouvert 7jours/7
Menu carte midi et soir
E, P ou P, D 29 €
E, P, D 32 €

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.