Les coteaux

0

Les Coteaux, bouchon cantalou !

On ne change pas une formule qui marche. Les Coteaux en sont la parfaite illustration. Depuis plus de 60 ans, ce bouchon situé le long du boulevard Garibaldi met en avant le trio classique des bonnes adresses lyonnaises (andouillette, quenelle et beaujolais). Et pourtant il n’a jamais été tenu par un Lyonnais mais successivement par des Auvergnats voire, durant une courte période, par des Américains.

coteaux-salle

Depuis mai 2006, c’est un couple de Cantalous, Jérôme Zakrzewsky et sa femme Katy, qui sont aux commandes. C’est finalement anecdotique car l’important c’est l’assiette. Elle est à la hauteur de l’idée que l’on se fait des canailleries lyonnaises.

coteaux-patron

Terrine de queue de bœuf, ou pied de cochon grillé au four en guise d’entrées sont parfaitement préparés, comme l’oeuf meurette. L’andouillette au chablis, même si elle n’a pas siglée AAAAA, craque bien sous la dent et elle est superbement cuisinée. Les quenelles sont un peu plus décevantes …

coteaux-plats

coteaux-plats2

coteaux-plat3Côté ambiance, le bistrot est jovial et tout le monde se lâche y compris les Japonais qui découvrent le magret de canard au miel et vinaigre balsamique avec sa compotée de navets.
Le patron qui a tourné dans la limonade parisienne sait proposer ses Beaujolais. Car c’est évidemment une ambassade beaujolaise. Seul bémol, il a peut-être un peu la main lourde sur les prix du vins ; 24 € la bouteille de Beaujolais, mais bon, comme c’est vraiment bon, l’addition se digère relativement bien.
D’autant que les formules proposées midi et soir sont honnêtes, 20 euros pour une entrée-plat ou plat-dessert et à 26 euros pour une entrée, un plat, un dessert.

coteaux-salle2

Les Coteaux – 26 bd de Garibaldi – 75015 Paris -Tél. 01 47 34 83 48
Métro : Cambronne
Formule : 20 € E-P ou P-D / 26 € E-P-D

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.