Arthur et Juliette

0

Arthur & Juliette, ode bistrotière devant le Parc Georges Brassens
Arthur et Juliette, ce n’est pas un dessin animé de Walt Disney mais un joli bistrot baptisé du nom des enfants des deux patrons. De jeunes bougnats doués dans la limonade parigote et qui n’en sont pas à leur coup d’essai, ont ainsi transformé un vieux troquet en bistrot pimpant face au Parc Georges Brassens.

Depuis avril 2013, sa terrasse est un joli spot et une bonne idée pour se poser après avoir chiné dans les allées du marché aux vieux bouquins.

juliette-salle

Va pour la déco colorée, la terrasse ensoleillée mais qu’en est-il la cuisine ? Sur ce point on est aussi bien tombé. L’endroit est doté d’un chef habile et ingénieux qui travaille une « cuisine maison à 90% ». Vincent est un gars plutôt expérimenté passé par le « XVème », le restaurant macaroné de Cyril Lignac et par le « Dôme » du boulevard Montparnasse, brasserie chic réputée pour ses poissons. De fait au chapitre iodé, il est plus qu’à l’aise. Il suffit de goûter son tartare de Saint-Jacques pour s’en convaincre ou à ses calamars à la plancha sur concassé de tomates (14€).

millefeuille-juliette

entree-juliette
La viande ne le rebute pas. Au contraire, c’est lui qui débite les trains de bœufs livrés par la boucherie Tréboulet. On apprécie grandement son burger au Cantal (14,50€), qui n’évoque pas le fast food mais plutôt un paysage grand lumineux comme celui que l’on peut admirer du haut du Puy Sancy. Quant aux frites maison dorées à souhait et croustillantes, on sent un amour exigeant pour la patate.

plat-juliette

juliette-poisson

Enfin, parmi les desserts, son mille-feuille au caramel est un bras d’honneur salvateur à toutes les couvertures de la presse féminine et leurs fichus régimes.

Arthur et Juliette – 51, rue des Morillons – 75015 Paris
Métro : Convention
Entrée-plat ou plat-dessert 15,50 € sauf week-end

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.