L’Ordonnance

0

C’est l’automne, ça sent le gibier et le chef ne se tient plus. Il attend les cuissots de biches et de sangliers. Heureusement, les girolles sur le comptoir frémissent à l’idée de se blottir contre un confit de canard et les saint-jacques languissent de se faire persiller…

opportun-lievinAutant le dire tout de suite à l’Ordonnance, on n’est pas dans la fadeur. Pour un Parisien comme Patrick Lievin qui a consacré sa vie à la gastronomie française, les saisons ça compte. Il a connu les pianos des grandes maisons comme le Normandy de Deauville, avant de tenir ses propres restaurants à Meaux et à Barbizon où il officiait encore en 2005. A soixante ans, sa bonhommie massive indique une bel appétit et une envie de faire partager ses goûts.

opportun-salle
C’est en novembre 2006 qu’il a repris cette affaire dont il a fait un bistro gastro assez éloigné du temps où ce petit bistro de quartier s’appelait “Chez Bruno“. Un certain Pierre Perret y puisa, à son comptoir, l’inspiration pour composer en 1963 son fameux “tord-boyaux.” Le couple Dutronc-Hardy qui habitait à côté y avait aussi ses habitudes.

Décidément dans ce 14ème, Audiard non plus ne lasse pas. D’où les incontournables photos des Tontons Flingeurs sur les murs d’une des trois salles de l’Ordonnance, qui rappellent d’autres bistros du quartier.
On peut raisonnablement présumer que le dialoguiste préféré des Français aurait aimé l’Ordonnance. Plus pour sa cuisine que pour sa déco éloignée chantée par Perret du « boui-boui bien crado où les mecs par dessus l’calendo, se rincent la cloison au kroutchev maison, un bordeaux pas piqué des hannetons.»

opportun2

ordonnance2

Bref, on l’aura compris, l’Ordonnance c’est un médecine traditionnelle où l’on se soigne à coup de terrines de lapin, de parmentiers de canard sur foie gras d’oie et de vins réputés pour être bien travaillés par leurs géniteurs tels qu’un Brouilly signé Jean-Claude Lapalu. Pour les saignées des médecins de Molière, il faudra attendre le saupiquet de lièvre, un gibier qui se fait rare par les temps qui courent.

L’Ordonnance – 51, rue Hallé, 75014 Paris, Tél : 01-43-27-55-85.
Métro : Alesia
Formule Entrée-plat ou plat-dessert: 23 €. Entrée-plat-dessert: 29 €.
De 12 heures à 14 h 30 et de 19 heures à 22 h 30. Fermé le samedi midi et le dimanche

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.