L’Avant-Goût

0

Un “bistronomique” innovant sur le fond et la forme, au travail soigné, plutôt bon marché, à deux pas de la place d’Italie, voilà qui mérite le détour. Service non guindé et plutôt cordial.

avant-gout-salle
Christophe Beaufront qui tient table depuis 1999 n’est pas du genre hâbleur. Plutôt discret, le genre à traverser la salle en silence comme on traverse un dojo pendant le cours. Un chef, mi nippon, mi cochon, dans sa cuisine en tout cas … Le genre à se retrancher derrière ses assiettes. Et dieu sait si elles sont bien travaillées. Son pot-au-feu de cochon de “retour de Tokyo” avec son bouillon et ses tempura de légumes (beignets) gingembre mariné et raifort sont d’ailleurs l’un des plats emblématiques de l’Avant-Goût. Et il rallie les suffrages légitimement.

avant-gout-pot-au-feu-cochon

Dans la cuisine de Beaufront, la mer a autant droit de citer que la terre, et l’automne que le printemps. Au composé de chou rave et de maquereau au poivre, aux couteaux simplement étuvés, à l’espadon fumé aux accras de papaye verte répondent le foie gras à la vanille ou une audacieuse tête de veau croustillante et médaillon de homard. Voilà pour des entrées à 12 €. Côté plats de résistance (22€), s’il adore le cochon, avec son pot-au-feu servi avec un verre de bouillon, là encore la mer le rattrape avec un dos de cabillaud poché à la feuille de limetier ou des filets de rascasse juste poêlés, escabèche de coquillages.

avant-gout-dessert

Côté viandes, on aime son onglet de veau pistou d’herbe et gâteau de pommes de terre. En fait de veau, il s’agit d’un broutard bien rouge et de bonne tendreté qui se marie délicatement avec le pistou. Mais on peut aussi se laisser séduire par un croustillant de lièvre et topinambours, sauce au xocopili, un chocolat mi-salé, mi-épicé.

avant-gout-plat

Les desserts (10€) sont à l’avenant de l’innovation, pour les fous de chocolat, le verre de chocoloat, crémeux, légère saveur café avec ses framboises se pose là.

avant-gout-dessert-chocolat

Sur les vins, un bon point sur une ouverture d’esprit européenne avec des mises en avant de vins Allemands et de bonnes sélections pas trop touffues des vignobles. Le conseil tient la route sur le verre. Sur les bouteilles, on regrettera l’absence d’une bouteille à moins de 20€. A croire que les coeff de 4 au minimum, sont la rançon de l’innovation pratiquée par l’Avant-Goût dans les assiettes.

Mais il est vrai qu’une formule déjeuner “autour d’une soupe” avec le plat du jour, un verre de vin type coteaux de l’Ardèche et un café à 16€ est à saluer. Comme quoi, en temps de crise on peut se faire plaisir à bon prix. Merci chef !

L’Avant-Goût – 37 rue Bobillot – 75013 Paris – Tél: 01 45 81 14 06
Métro: Place d’Italie
Ouvert du mardi au samedi
Menu carte 38€ – Entrée – Plat – Fromage ou Dessert

site internet

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.