L’ébauchoir

0

L’Ebauchoir, ébauche d’un tour du monde bacchique

ebauchoir-salleL’Ebauchoir porte bien son nom … En plein faubourg saint-Antoine, quartier historique des menuisiers et ébénistes de Paris, cet outil permettait justement à l’artisan de donner une première forme à sa pièce de bois. Et question ébauche d’un beau repas, l’ami Bruneau, patron du lieu s’y entend bien !

Aujourd’hui, l’établissement rassemble les derniers artisans du bois du coin, et évidemment les artistes et agences d’architecture comme Wilmotte, attirés surtout par les ateliers laissés vacants par les artisans.

En cela, l’Ebauchoir reflète encore un peu cette atmosphère bohème du quartier.
Et en bonne tradition artistico-bistrotière, quelques artistes locaux ont laissé de belles empreintes imaginatives, colorées et naïves sur les murs. Au bouillonnement artistique répond le brouhaha de la salle.

patron-ebauchoirL’Ebauchoir, c’est un endroit basé avant tout sur une passion pour les vins du monde. Il faut dire que le patron en connaît un rayon sur les crus planétaires. Thierry Bruneau, la cinquantaine,  a passé quinze ans aux Etats-Unis en tant que sommelier. Et il continue de courir à la découverte des viticulteurs créatifs qu’il fera découvrir à une clientèle souvent emballée par ses coups de cœur. Et il aime en parler et s’exalter pour sentir son enthousiasme partagé ! On a l’embarras du choix avec 150 “vins d’auteur“ dont une vingtaine à la ficelle.

L’Amérique a déteint sur le patron. A preuve ce dernier propose aussi une sélection d’une dizaine de whiskies dont 2/3 d’Ecossais raffinés jouant sur une large palette de goûts. Il y a même du whisky nippon.

salle-ebauchoir

ebauchoir-salle2Dans l’assiette, l’Ebauchoir déploie une cuisine de bistrot gourmande et fine de Thomas Dufour. En entrée, on hésitera entre un Filet de hareng matjes, salade de concombre, radis et pois chiches ou un Oeuf mollet à la crème de parmesan et petits légumes (9€), avant de poursuivre avec une selle d’agneau aux noisettes et citron, rôti de potiron et grenaille (22€), des Saint-Jacques poêlées à la crème safranée (28€)  ou encore un Magret de canard d’Olivier Dandieu, coulis de betterave et fraises de pleine terre (23€). En dessert, on ne reniera pas la spécialité Maison : le Gâteau de riz grand-mère (8€).

Le rapport qualité prix est excellent pour un repas du midi, mais le soir les prix grimpent sérieusement. La rançon du succès ? En tout cas, l’Ebauchoir est plein à craquer chaque soir, mieux vaut donc réserver que de prendre le risque d’une ébauche de refus …

Avec Helena Pichova

L’Ebauchoir 45, rue des Cîteaux 75012 Paris – Tél : 01 43 42 49 31
Fermé le dimanche et lundi midi.
Formule déjeuner à 13,50 et 25 €,  Le soir à la carte, comptez 40/50€.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.