Le Musset, brasserie rougeoyante

0

Le soir, ce beau café à la déco néo-baroque rougeoie sous la lumière diffusée par ses lustres. En d’autres temps, ils auraient pu éclairer des salons libertins du Palais-Royal. Rouge aussi le mur d’eau qui ruisselle au fond du café. Pour le reste, c’est une maison à l’ancienne dans le bon sens du terme.

Le son est celui d’une brasserie de bon aloi. Avec des habitués joyeux et des garçons facétieux. Bref, on s’y sent plutôt bien pour savourer une vieille prune de Souillac à la sortie d’un concert à Saint-Roch.

musset-red

Les patrons sont cantaliens de Saint-Flour et ils affichent leurs couleurs départementales avec un chauvinisme assumé. Et s’ils se sentent obligés de faire des burgers, ce sont évidemment des « Cantal Burgers » (16,90€) « à base de Salers » comme le souligne fermement le patron.

Derrière sa caisse, Alain, vigie joyeuse, ne laisse rentrer personne sans lui adresser un salut. Les habitués viennent lui toper la main. C’est le genre de patron à avoir autant de blagues (pour tous les goûts…) dans la carafe qu’un GI à Bagdad de munitions dans son fusil-mitrailleur. Mais il a fait de son bistrot un endroit adoré par nombre de musiciens qui aiment s’y produire. Comme quoi on peut être du Cantal et mélomane…

Question assiette, le patron l’assure, ici 90% est maison. En tout cas, son croque-monsieur est somptueux à l’œil et savoureux au palais. Avec du pain brioché et du jambon au torchon, il n’a rien à voir avec les étouffes chrétiens qu’on mange ailleurs. C’est d’ailleurs une spécialité de la maison qui aimante les habitués plutôt français qu’étrangers.
musset-boss

Carte de brasserie assez variée pour plaire au plus grand nombre. Du tartare (14,50€) en passant par un petit salé aux lentilles à 14,90€ ou une belle sole meunière ( 24,90€). Y-a-t-il des lentilles de Saint-Flour au menu ? Bonne question si l’on sait que les lentilles de cette sous-préfecture sont un des produits sentinelles de Slow Food ? Côté vins, sélection plutôt bistrotière avec un côte de Beaune Village 2007 signé Albert Bichot ( 29,90 €) ou d’un moulin à vent domaine Desvignes (29,90€) ou encore un anjou rouge Château de la Coste à 18 €.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.