Les cafés de spécialité

0

Les cafés de spécialité sont souvent assimilés au haut-de-gamme du café. C’est à la fois vrai et faux… Une chose est sûre, ce sont souvent des cafés d’une seule origine. Pure Colombie, ou Costa Rica, Kenya. Ils distillent l’idée du voyage et laissent parfois un meilleur retour du bénéfice direct pour le producteur. Voire… Mais pour autant, ils divisent les uns et les autres.

Pour les uns, ils sont comme les vins de cépage alors que les grands vins supposent un assemblage. Un chardonnay ne fait pas un bourgogne pas plus qu’un merlot, un bordeaux. «Un bon café suppose un assemblage de plusieurs arabica mâtinés de robusta » explique un amateur. «Néanmoins, il existe des origines uniques comme le Blue Mountain de Jamaïque ou le moka d’Ethiopie qui se suffisent à elle-mêmes tant elles sont envoûtantes,» explique David Hauguel, directeur de la Brûlerie du Havre.
cafe_cruArgument marketing, les cafés de spécialité ne sont pas prêts de disparaître surtout avec le développement des machines à dosettes à domicile qui ouvrent le champ des découvertes aux amateurs de café. Tant mieux. «Le café d’une seule origine permet d’aller au fond des choses, de commencer son apprentissage du goût du café, de découvrir par exemple l’acidulé d’un costa-rica, ou le moussonné d’un indien,» poursuit pour sa part David Hauguel. Une petite porte s’ouvre vers une meilleure connaissance du café.

Partager sur :

Les commentaires sont fermés.